Y’a pas si longtemps

Le Blues de la machine à café !

J’ai souvent tendance à penser qu’un jour, si la guerre de l’eau ne nous n’a pas eu raison de nous avant, nous en viendrons à subir une révolte des machines !

Des machines moins féroces que celles du futur de John Connor et surtout moins vicieuse que celle de 2001 (Odyssée de l’espace).
Non je pense plutôt à des machines du quotidien. Celles qui nous rendent d’innombrables services et dont nous ignorons même l’existence (ou le fonctionnement).

  • Qui se soucie de l’état d’âme d’un téléphone fixe ou d’un grille pain (dédicace à Battlestar Galactica) ?
  • Qui pleure les carcasses de voiture ou les lampadaires (dédicace aux Inconnus) ?

Encore faudrait-il qu’ils aient une forme de conscience (voire une âme) me direz-vous ? ça serait déjà une début  !

Probablement que ça ne sera jamais le cas. Mais je me plais à imaginer ce qu’une discussion entre un mixer et une machine à café donnerait :

– J’en peux plus. Je suis blender. Et toi ?
– Oh moi. ça fait des années que je broie du noir.

 

Nouvelle saison – nouveau horizon !

Je ne suis pas un habitué des saisons. Pour moi, l’herbe devrait toujours être verte et le ciel toujours bleu 😉

Mais il faut reconnaitre que ça a du bon.

Cela permet de découvrir des choses :

  • Suits (serie lawyer bien sympa)
  • The Killing (série polar extrêmement efficace)
  • Game of Thrones (série fantastique sacrément complexe)

Cela permet aussi de se rendre compte qu’être une groupie, ça tient parfois à peu de chose :

  • l’obcession pour une fiction (The Walking Dead)
  • la frénésie pour un Western Modern (Justified)
  • la crainte d’une déception (Mad men)

Heureusement que la guerre contre les insectes humanoïdes ne connait pas ces atermoiements saisonniers…